Reflexion sur les Sorts Rapides et Contre-Sorts pour Ars Magica 5ème édition

Cet article est une traduction d’une excellente réflexion sur cet aspect tactique des combats magiques à Ars Magica. Cette réflexion est cruciale pour tout Conteur quand on considère qu’Ars Magica est un jeu extrêmement létal et que la magie est radicale selon un précepte généralisé de « Tout ou Rien » : ça passe et ça fait très mal, ou ça ne fait rien.

vous pouvez retrouver l’article original en VO sur The Iron-Bound Tome

      Une question pour Ars Magica 5  sur Stack exchange vient de m’interpeller, et comme tout bon membre de la communauté du parti pris, j’y suis allé de ma réponse. J’ai pensé pouvoir partager ma réflexion  ici car cela concerne un domaine un peu obscur pour moi :

Y a t’il des règles sur la nature des sorts rapides spontanés nécessaires pour contrer les sorts d’un mage ?

Voici ma réponse ci-dessous, que j’ai un peu ajusté pour plus de clarté :

Les règles sur l’utilisation du « sort rapide »  à ArM5 ne sont pas claires à de nombreux niveaux : Cela a animé  de nombreux débats sur les forums officiels de groupes cherchant à clarifier ou développer ce qui est possible et logique de faire  grâce aux sorts rapides. Je n’ai pas adhéré aux idées et propositions qui sont sorties de ce débat, aussi les ai-je aussitôt oubliées. Et donc voici ma vision personnelle de l’utilisation des règles de sorts rapides :

  • Le sort rapide s’applique aux sorts spontanés et aux sorts formels.
  • Le sort défensif doit être au moins de niveau égal à la moitié du sort offensif pour s’en protéger.
  • Le lanceur du sort défensif doit connaître la Forme et la Technique du sort d’attaque pour être capable de se défendre. Cela implique que le défenseur SAIT qu’un sort vient d’être lancé (d’une certaine façon)
  • Je pense qu’un jet de Perception + Théorie de la magie est à réussir pour identifier la Forme du sort de l’attaquant.
  • Par conséquent, je suppose que, une fois le sort attaquant frappe sa cible, il est trop tard pour celle-ci de lancer un sort rapide, et le mage n’a que son Parma Magica pour le défendre
  • Et par conséquent également, un défenseur qui n’a pas connaissance d’un sort d’attaque ne peut pas le contrer en sort rapide. Cela rend les vertus « Magie silencieuse » et « Magie discrète beaucoup plus puissantes. Votre méchant pourrait être en mesure de lancer ses sorts sans mots ou gestes, et personne ne pourrait vraiment contrer sa magie. 
  • La pénalité de -10 au lancer s’applique aux sorts formels et spontanés, tout comme les dés de désastre. Cela rend un sort rapide spontané très dur à lancer (total de lancer-10 +1dé, puis /2). Ce qui explique pourquoi nombre de magiciens choisissent d’apprendre des sorts formels  génériques de techniques et formes appropriées qu’ils peuvent alors lancer en sorts
  • Notre troupe a décidé que la Technique peut largement suffire pour contrer un sort d’attaque. Ainsi, une défense a base  de Rego ou Perdo par exemple, peut facilement soit dévier soit éliminer le sort formel. Il pourrait même être Creo ou Muto. En revanche pour Intellego je ne suis pas sûr, peut-être en de rares circonstances.
  •     Cela rend plausible l’existence d’un « sort générique défensif » dans chaque forme. Par exemple  » Protection contre le feu rampant « , Peig (gen). Ainsi, les Mages apprennent ce sort au niveau voulu, puis espèrent pouvoir le lancer malgré la pénalité de -10. Au fur à mesure qu’ils gagnent en expérience, ils apprennent d’autres versions de ce sort.
  • Je n’adhère pas à l’idée qu’un sort de défense peut être appris comme  un Rego Vim ou Perdo Vim générique et que la moitié du niveau du sort d’attaque suffise pour le neutraliser. Mais je suis d’accord que l’exemple du sort Perdo Ignem ci-dessus puisse être modifié pour être un sort Perdo dans toutes les formes pour obtenir le même style d’effet. Cela rend le sort difficile à jeter  puisque les 9 compléments supplémentaires ont une incidence capitale sur les totaux de lancer de sort formel.
  • Je dirais aussi que tout sort Rego Vim ou Perdo Vim doit atteindre le niveau du sort d’attaque (sans compter la pénétration)

Mais maintenant je me rends compte qu’il y a beaucoup d’autres interrogations derrière cette question : un sous – ensemble de questions sur la façon dont les stats de Finesse et rapidité pourraient s’appliquer pour lancer des sorts rapides, et comment un sort rapide pourrait être lancé contre le coup d’une arme de mêlée.

Je ne peux pas prétendre satisfaire ceux qui sont trop profondément attachés aux « règles telles qu’elles sont écrites »(RAW) et franchement, vu que je n’ai pas les livres avec moi, et je ne suis pas sûr que je pourrais écrire sans fournir trop de matériel qui est la propriété d’Atlas Games…

Voici quelques pistes à méditer :

·         Je pense que les sorts formels devraient être lancés « après » la plupart des autres actions de combat. Je pense que c’est la position par défaut dans les règles, implicitement,  étant donné le temps qu’il faut pour les lancer.

  • Je pense que les règles permettent de lancer plusieurs sorts rapides dans le même tour, et que tout sort rapide effectué signifie que vous ne pouvez pas lancer normalement ( en spontané ou formel) dans le même tour.
  • Je pense que les lancers spontanés devraient utiliser une grille de vitesse pour déterminer l’ordre de l’initiative. Cela replace le sort formel en dehors de l’ordre de l’initiative normale, définie par vivacité + Finesse du lanceur, mais plus lentement que toutes les autres actions.
  • Il y a probablement aussi moyen d’utiliser des sorts rapides formels en lancer multiples, mais c’est trop complexe pour être développé ici. Un Mage ciblé de toutes parts en combat peut utiliser un sort maîtrisé en «sort rapide » et en sorts multiples » de niveau relativement bas pour submerger un adversaire de sorts. C’est la raison principale pour laquelle une personne normale devrait avoir peur d’un lanceur de sorts.

·         En considérant qu’un sort Formel ou Spontané va probablement être plus lent qu’une action de mêlée ou qu’une attaque à portée d’arme, les lanceurs devraient faire un jet de Rapidité + Finesse afin de déterminer leur vitesse. C’est à ce moment-là que le sort rapide peut permettre au lanceur d’agir  » avant  » le coup.

  • Un sort rapide est plausible s’il est lancé dans une courte de période de 0-2 secondes pendant laquelle vous pouvez réagir instinctivement, sans y être préparé. S’il est plus lent, c’est  probablement juste un sort spontané ou formel. C’est comme ça que je conçois la règle telle qu’elle est écrite.
  • Je n’aime pas l’idée que le sort rapide peut être utilisé pour une série d’actions, interrompant les autres. Il y a une règle dans le livre de base pour lancer des sorts rapides supplémentaires en un seul tour, mais j’ai toujours découragé son utilisation.
  • J’ai en tête un exemple entre trois lanceurs, A, B , et C , où A jette un sort formel à B , B  défend avec un sort spontané rapide , mais C  essaie de neutraliser le sort rapide de B. C’est une situation malsaine qui devrait davantage considérer la vitesse relative des combattants.
  • J’aime utiliser la vitesse de combat comme référence de mesure car il y a un parallèle intéressant avec la vitesse des armes dans un combat non magique. D’autre part elle valorise les vertus et les vices qui ont trait avec la vitesse de lancement des sorts. Je plains le mage avec le vice « magie lente » qui pénètre dans un combat de sort.

·         Il serait bon aussi, que la Concentration fixe une limite sur la quantité de choses qu’un lanceur peut essayer. Chaque action successive doit appliquer un malus supplémentaire pour les jets de concentration, et avant chaque action le lanceur doit passer un seuil de concentration. En cas d’échec, il a atteint le nombre maximum de choses qu’il peut faire « rapidement » dans un tour.

 

Lors de ma prochaine saga d’Ars Magica, je réécrirai précisément ce système en le décortiquant à sa base, mais pour l’instant j’espère que ma contribution apporte un peu d’aide.

Publicités

One response to “Reflexion sur les Sorts Rapides et Contre-Sorts pour Ars Magica 5ème édition

  • Anonyme

    Ce site est vraiment passionnant, merci beaucoup, j’aurais tellement voulu faire de même avec les campagnes que j’ai jouées mais je n’ai qu’une pile de feuilles griffonnées et maculées de café. Bravo.

Tu as aimé? Commente, ton avis m'intéresse!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :