RDC III.2[Le Temple de l’Humanité] La Guerre des Sahirs

La sinistre Nécropole du Vercors

Quatre années se sont écoulées depuis la fameuse quête au cours de laquelle les mages de l’alliance du Pic Bleu ont mis fin aux agissements d’Ulrich de Bjoerner, et ont retrouvé la piste du Cor de Roland, aussi appelé Corne des abysses. Ils en savent désormais un peu plus sur l’étrange tatouage qui fait d’eux des « Elus de l’Humanité ». Leur mission consiste à terme à empêcher un grand fléau de s’abattre sur la Terre, comme leurs prédécesseurs d’une civilisation antique l’ont fait avant eux 50000 ans plus tôt. Pour cela ils doivent remettre la main sur des armures scellées au fond d’un temple quelque part dans ce monde ou un autre. Le bouclier de Charlemagne issu du trésor d’Ulrich contient peut être la clé de ce mystérieux temple…

 

1-    Quatre ans pendant lesquels…

La guerre du Schisme s’est intensifiée. La traque systématique des suivants de Diedne a conduit à des excès. Des alliances sympathisantes ont été mises à l’index, et des bourgades entières de vulgaires ont été rasées uniquement pour détruire le seul mage traqué qui s’y réfugiait. La maison Tremere, et son Primus, Caercistum, ne lésinent pas sur les moyens et nombre de puissants Tremere ont été vus en Europe occidentale. Nos amis du Pic ont ainsi eu l’occasion de rencontrer deux d’entre eux pour une vendetta qui les dépassait totalement. Après avoir conduit une enquête sur une série de meurtres atroces dans le paisible village de Bourdeaux, les mages ont eu énormément de mal à repousser une horde de Morts vivants qui a déferlé sur la vallée depuis la Nécropole. Celle-ci a gagné en puissance, des dragons de glace survolent la région et des mages squelette décuplent les forces des zombies. La campagne du Vercors a ainsi été bouleversée par les gouffres et vagues de terre que la maga Blanche de Jerbiton a créée pour ralentir les morts-vivants, finalement repoussés par la magie des Tremere. Blanche a demandé une audience auprès du Roi Liche, pour tenter de négocier la tranquillité du Pic Bleu.

un démon de la Mine

Au Pic Bleu, la vie a suivi son cours. La petite Athéna a bien grandi élevée par les couturières et les fées de Saou plus que par ses parents fort occupés à leurs études magiques. Les démons ne font plus parler d’eux et la forêt féerique a retrouvé sa quiétude. Kirius, vigie du Pic tel le père Fouras perché au sommet de la tour rend visite à ses contacts pour en savoir plus sur le retrait apparent du monde infernal : Il apprend que partout dans le monde, les démons se retranchent et fortifient leurs places fortes en prévision d’une période de grands troubles, et le réseau d’espionnage s’intensifie. Quant à Khilas de Bjoerner, il a de nouveau quitté le Pic en recherche d’anciens sites magiques propices au développement de ses mystères Bjoerner.

2-    Pépin de Bentalone

Pépin de Bjoerner

Deux ans après The Quest, au Printemps de l’an 1007, un curieux petit bonhomme frappe à la porte de l’Alliance. Il se présente comme étant Pépin de Bjoerner, mage Hermétique de l’Alliance de Bentalone. Il est l’apprenti de la maga Rose de Bjoerner, aujourd’hui disparue et qu’il recherche activement, ainsi que tous ses sodales. Francis de Mercere, le toque rouge l’a envoyé en quête d’information jusqu’au Pic bleu, ou les mages compatissants lui apprennent la triste nouvelle. Cédant au désespoir, il reste de longs mois l’hôte du Pic Bleu qui l’accueille avec gentillesse.

le patio, à Doïseteppe (Castra Solis)

Les recherches magiques fructueuses et les livres prestigieux obtenus dans le butin d’Ulrich permettent aux mages du Pic de prétendre à l’obtention de jetons du tribunal Provençal. C’est ainsi qu’à l’automne 1007, ils se rendent à Doïseteppe, accompagnés par Pépin, et sont accueillis par Hector lui-même. Mais Pépin commet la maladresse de se présenter comme mage survivant de Bentalone, et il passe de nombreux jours dans les geôles de Doïseteppe à être interrogé par les Quaesitors. Il est finalement relâché quand ils voient que le pauvre bougre un peu ahuri ne sait rien, et ne compromet en rien les rapports de l’enquête officielle. Même si Blanche émet des hypothèses plausibles et fait part de ses doutes quant aux conclusions de l’enquête, elle n’a malheureusement pas de preuves et la conclusion du dossier est la mise en cause du mage renégat Diedne Chrysalis, qui aurait perpétré ce crime. De plus, les mages du Pic Bleu qui ont obtenu des jetons et grandi en prestige se portent garants du petit Bjoerner en l’admettant officiellement comme membre du Pic Bleu, ce qui convient à Hector.

3-    Ou comment approcher le CDV sans paraître louche

De retour au Pic les mages reprennent leurs études et évoquent notamment le projet d’améliorer le standing du Pic. Il s’agit de transformer les bâtiments en bois en belles habitations de marbre bleu. Pépin se penche sur l’étude, se sentant redevable de ses nouveaux sodales. Cependant, le conseil du Pic décide de reprendre la quête en approchant le Carrefour des Vents par le sud et donc le tribunal Ibérique, espérant ainsi éviter la confrontation directe avec cette alliance à la réputation sulfureuse, et du même coup en apprendre plus sur les difficultés qu’éprouvent les mages hermétiques de Tolède à combattre les sorciers orientaux.

Rafael de Verditius

Au cours du voyage, ils font étape à Bentalone, ou ils rencontrent Arthribis le quaesitor de Normandie, venu apparemment approfondir l’enquête classée par Sénacle. Malgré ses rapports précédents quelques peu tendus avec l’enquêteur, Blanche expose de nouveau son point de vue, et  conduit même Arthribis dans le régio caché d’Altix, l’homme aux oiseaux. Mais le corps de celui-ci a disparu. Enfin pour preuve de sa bonne volonté dans cette affaire, Blanche confie un lien mystique au Quaesitor, afin qu’il puisse la contacter.

Arrivés à Tolède, après avoir traversé une Espagne méridionale désertique et bouleversée,  Ils sont accueillis à bras ouverts par Rafael et leurs alliés de Tolède. Le vieux Verditius a l’air las et préoccupé. Il craint que la Reconquista ne dure des siècles, tant les foyers de guerre civile sont nombreux et les difficultés politiques importantes. Il informe les mages que les mages orientaux, les Sahirs, sont d’une puissance phénoménale : ils puisent leurs pouvoirs de créatures élémentaires, qu’ils nomment djinis, et avec lesquels ils tissent des liens proches de ceux que tissent les mages hermétiques avec leur familier. Les Djins investissent leur maître de leur force magique, ce qui les rend si durs à vaincre et comble leur désavantage apparent d’absence de Parma Magica. Rapporter la tête d’un de ces mages apporte beaucoup de prestige et permet d’obtenir les précieux jetons du tribunal ibérique. Après leur avoir conseillé la plus grande prudence, il envoie  les mages du Pic découvrir ce qui se trame à Saragosse, une ville du Nord normalement reconquise depuis des années, ou il y aurait des troubles d’après ses informateurs.

4-    Le Sahir de Saragosse

            A Saragosse, grande ville de plusieurs milliers d’âmes, ils constatent en effet des choses pas normales. Les habitants et leurs dirigeants semblent subir le joug d’un étrange sorcier qui dispose de toute une armée d’esclaves, armés, qui patrouillent par quatuors dans les rues de la cité et y font régner la terreur. En sondant leurs esprits, Freya manque de sombrer dans un abîme, leurs volontés ayant disparu. En approfondissant les investigations magiques, les mages du Pic bleu se rendent comptent que le « cerveau central » qui commande les escouades se trouve au palais, investi par un émir (le sahir ibn Salah comme ils l’apprendront de Rafael plus tard). Par un habile mais dangereux stratagème, ils parviennent à isoler une escouade de ces soldats d’élite, qui retrouve ses esprits en sortant du cercle d’influence magique. Oh surprise, il s’avère que les esclaves contrôlés sont Languedociens et sont originaires du comté de Foix. Ils se rappellent de peu de choses sinon qu’ils sont fermiers, ou éleveurs et qu’ils ont été arrachés à leurs familles.

Ibn Salah, le Sahir de Saragosse

Les mages du Pic sont excédés par ces révélations ! Ils choisissent de ne plus louvoyer et d’affronter directement le mage du Palais qui a éparpillé ses troupes à la recherche de ses ennemis. Ils le trouvent et le combattent alors qu’il se trouve au balcon de son palais, à invoquer les vents et à rappeler ses renforts. Au cours d’un combat bref mais sanglant, ou le palais est sérieusement endommagé, le Sahir tombe, transpercé par la lame d’Etan Krel après avoir été trompé par une illusion de Pépin. Blanche et les autres mages volants ont été légèrement blessés mais sont acclamés par toute la ville de Saragosse, soudainement libérée. Très vite, ils rassemblent et éloignent tous leurs compatriotes languedociens qui ont repris leurs esprits, de crainte d’une vengeance de la population.

Laissant la centaine de fermiers non loin du village de Huesca, les mages retournent très rapidement à Tolède faire part de leur découverte à Rafaël. Il semble très contrarié de la possibilité d’avoir des Sahirs dans son dos, au Nord, et demande à ses alliés et amis provençaux de tirer l’affaire au clair.

5-    Gylfi l’enchanteur, dans la passe de Roland

De retour à Huesca quelques jours plus tard, Les mages se rendent comptent que la moitié des paysans de Foix est partie, prenant la route la plus longue, par le pays basque, pour rejoindre leurs proches. Les mages décident de les laisser faire et d’emmener les autres par le chemin le plus court, un étroit couloir qui serpente entre les Pyrénées. Ils savent que c’est de ce passage dont parle la légende de Roland, et qu’au bout, se situe le site magique du Carrefour des Vents. Ils ne tardent pas à grimper les premiers contreforts Pyrénéens et à longer une forêt que Freya identifie comme un vestige d’une ancienne forêt féerique .Son aura est presque imperceptible mais Freya, avec Metellus sur ses talons, ne peut résister à l’envie de l’explorer. Au bout d’un moment, elle se sent observée et ne tarde pas à débusquer un curieux observateur : un petit être rabougri, mi chose, mi humain, se présente à elle de manière craintive. Il se présente toutefois comme un suivant de Verditius et semble sympathique. En présence des autres mages hermétiques, il expose une triste mais curieuse histoire : il est «  l’aide labo » de la célèbre Ouranasia de Flambeau du Carrefour des Vents, elle qui l’a racheté auparavant alors qu’il était captif de démons depuis des années. La crainte qu’il a de sa « maîtresse » et des autres membres du carrefour est réelle et les mages se rendent compte qu’il n’a pas forcément gagné à changer de maîtres.

Le Carrefour des Vents

Gylfi le demi-gobelin leur réserve toutefois des surprises : il connait tous les chemins souterrains du domaine magique du Carrefour des Vents, véritable labyrinthe sous la montagne. De plus, alors que les mages du Pic le questionnent sur des troupes de paysans traversant la passe ces temps-ci guidés par des « orientaux », il prétend avoir vu des convois à plusieurs reprises, et même avoir vu des mages Sahirs en compagnie de ses maîtres : du Virtus aurait changé de main. Visiblement, les membres peu scrupuleux du Carrefour des vents se feraient acheter le droit de passage par des ennemis de l’Ordre.

Finalement, l’aide de Gylfi leur est très précieuse puisque par des passages connus de lui seul, la compagnie sort de l’autre côté des Pyrénées sans avoir dû traverser l’Aegis très étendu du CDV. Ils font leurs adieux aux paysans Languedociens qui regagnent leurs foyers et choisissent une approche : tandis que Blanche emportera Gylfi à Val Negra pour dénoncer ses conditions de vie et réclamer sa liberté, Freya Etan et Metellus tenteront d’approcher le site magique du village d’Auzat en frappant directement à la porte de l’alliance du Carrefour.

6-    Le prix de la liberté

En étudiant le croquis sur la préface d’Eginhard, Torranen a subtilement remarqué que le dessin qui représente le mont de la Clarté de Dieu a été fait du côté sud, versant ou se trouve l’ancien village d’Auzat et aujourd’hui en ruines. Nos mages pensent donc trouver les indices de la nouvelle Jérusalem sur place, et comptent demander aimablement au conseil du carrefour des Vents la permission de visiter les lieux. Is sont accueillis selon le protocole au nouveau village d’Auzat par Cyprien de Jerbiton, l’avocat du carrefour des vents qui les conduit à l’alliance, sinistre et majestueuse qui domine la passe de Roland.

Gylfi de Verditius

A Val Negra, Blanche  défend les intérêts du pauvre Gylfi, en l’aidant à plaider sa cause : bientôt, les juristes de Val Negra envoient un courrier signifiant la démission de Gylfi de Verditius de l’alliance du carrefour des Vents, en conviant la maga Ouranasia à venir à Val Negra pour prendre acte de cette démission.

Fulcinius, Praeco bourru

Lorsqu’ils sont conviés au repas de Fulcinius de Tytalus, l’irascible Praeco du CDV, c’est Metellus, en tant que Flambeau du Pic Bleu, qui conduit les négociations. Ainsi ils se mettent d’accord avec Balatis Praxor de Tyalus, affable collectionneur, très intéressé par leur recherche, car lui aussi en quête de tout renseignement sur les artefacts perdus de Roland. L’affaire semble conclue lorsqu’ Ouranasia, une grande femme belle et intimidante fait une entrée fracassante dans la salle à manger. Dans une colère noire, elle tend une missive à Fulcinius en pestant contre un petit bâtard qui l’aurait trahie ! Mais c’est autre chose qui met le Praeco dans une colère noire : sur la missive figure le nom de Blanche de Jerbiton, du Pic Bleu, soutient déclaré du renégat Gylfi. Fulcinius accuse alors la délégation du Pic Bleu de comploter contre son alliance et chasse immédiatement ses hôtes de chez lui. A des dizaines de lieues de la, Blanche ne sait pas qu’elle vient de compromettre sérieusement la quête d’information sur les étranges signes du bouclier de Charlemagne…

Publicités

3 responses to “RDC III.2[Le Temple de l’Humanité] La Guerre des Sahirs

Tu as aimé? Commente, ton avis m'intéresse!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :