RDC II.2 Francis aime les filles en P.

"L'Homme aux Oiseaux"

A quelques lieues de Nyons, alors que l’aube approche, la troupe de mages fait halte dans une forêt afin de procéder à l’interrogatoire du Capitaine de Nyons. Comme les mages sont tous invisibles, Rigobert est d’abord terrorisé et supplie qu’on épargne sa vie avant de hurler à la sorcellerie. Quelques baffes plus tard il est plus enclin à parler, mais ne révèle que très peu de choses : Le corps de l’homme retrouvé dépecé a bien été brûlé, ainsi que tout ce que contenait le pigeonnier, car l’homme aux oiseaux était un vil sorcier. Il est d’ailleurs activement recherché pour répondre de ses crimes : En effet le cadavre retrouvé n’est pas celui de l’oiseleur, mais  de son apprenti…

Rigobert implorant la pitié

Voyant qu’ils n’ont plus rien à tirer de lui, les mages se demandent que faire de lui. Ils peuvent le livrer aux démons de la mine, ou au dragon, mais sans l’assurance que Rigobert ne réapparaisse pas un jour.  Ils peuvent aussi l’éliminer, mais Imanol désapprouve complètement tout acte barbare à l’encontre d’un vulgaire qui à ses yeux n’est coupable de rien, même si Blanche tente de le persuader en énumérant ses crimes. Imanol n’en démord pas, c’est contraire au code de l’Ordre d’assassiner froidement un vulgaire. En revanche, il propose de lui préparer une petite mixture à base de champignons hallucinogènes qui devrait arranger les choses pour un bon moment. Finalement, les mages optent pour droguer Rigobert, puis de l’emmener au cœur du domaine du Dragon, et de l’y abandonner.

Alors que Kirius, Etan Krel, et les mages de Tolède rentrent au Pic par la route de Montélimar, Ils croisent un marchand ambulant, qui se trouve être le verrier attitré des « scientifiques »de la Crête des neiges, il vient de Rome et possède un stock de matériel de laboratoire de premier choix au prix prohibitif bien sûr. Il accepte de faire un crochet par Saoû avant de se rendre à Grenoble, histoire de faire des affaires.

dragon en approche!

Pendant ce temps, Freya et Blanche empruntent en volant la longue vallée qui relie Bourdeaux et Nyons, et arrivent bientôt dans la forêt du dragon. Ils y déposent Rigobert, et Freya décide de se débarrasser définitivement du capitaine embarrassant en invoquant la magie du feu. La réaction est immédiate, un hurlement assourdissant retentit et la terrifiante forme pourpre du dragon s’élève à une vitesse fulgurante à quelques kilomètres de la. Les deux mages fuient avant d’avoir pu constater la mort du vulgaire, et Freya manque de peu  d’attirer le Dragon jusqu’à elle, orientée in extremis par Blanche, ultra rapide dans sa forme de Faucon. La dernière chose que les mages voient avant de quitter la vallée, c’est le dragon survolant puis se posant à l’endroit ou ils ont déposé leur prisonnier…

 Automne 1002 : la visite de Francis

Quelques jours après leur retour au Pic, Imanol, Siguro et Decker font part de leur départ imminent pour Tolède, ils ont mal du pays et aimeraient rentrer rapidement. Kirius se joint à eux pour le voyage, il est attendu là bas pour recevoir sa commande.

Francis de Mercere

Les mages du Pic Bleu retrouvent leurs laboratoires délaissés depuis quelques saisons et se remettent doucement au travail. Peu de temps après le départ des espagnols, le Pic reçoit la visite d’un Toque Rouge, Francis de Mercere, l’adepte des ragots salaces, qu’ils ont déjà croisés sur la route de Val Negra. Les Mages l’accueillent chaleureusement, briefés par Alfred sur le « comment » on reçoit ces excentriques invités, en les dorlotant car ils sont les garants de votre réputation au sein de l’Ordre. C’est ainsi que deux « recrues » d’Etan Krel, Petra et Pierrette, autrefois « hôtesses d’accueil » au port de Marseille sont sollicitées pour répondre au moindre désir du toque rouge, ce qu’il apprécie grandement.

Francis leur lit alors le message, motif de sa visite :

«T.Collis , à ses sodales, vénérés parmi l’ordre (…) les mages de la nouvelle alliance dite du « Pic Bleu » sont cordialement invités, tous ou partie, à participer au grand tribunal extraordinaire de Durenmar qui se réunira à partir de l’automne 1003.(…) Je n’ose vous rappeler l’importance de ce rendez vous décisif pour l’avenir de notre ordre et j’en appelle au sang froid et à la responsabilité de tous les Mages Hermétiques d’Europe. Veuillez trouver ci-joint des sceaux personnels qui vous assureront l’entrée en toute quiétude dans le domaine de l’Aegis du Durenmar (confiez les sceaux qui ne seront pas utilisés au messager qui vous les a transmis)

Au plaisir de vous rencontrer bientôt, votre dévoué,

Thamus Collis, Primus Bonisagus »

Le Toque Rouge prend congé peu de temps plus tard,  après avoir échangé quelques ragots avec Blanche, qui apprend notamment qu’il y aurait eu du grabuge à l’alliance Bjoerner de Bentalone, dans les marais de Camargue. C’est une rumeur qu’il compte vérifier après sa tournée de message.

Freya en forêt Noire

tour de Bonisagus, durenmar

Impatiente de découvrir ce que recèle le coffre secret de Nyrlem à durenmar, Freya décide de profiter d’un voyage en Flandres pour faire un crochet à Durenmar. Après le marché aux bestiaux d’Anvers, elle laisse les bergers et les gardes ramener le troupeau et file en volant jusqu’au cœur de la forêt Noire. L’accueil qu’on lui réserve y est froid, juste à la limite du protocole, et l’ambiance y est morose, peut être à cause de la froideur des relations actuelles entre l’Hermétisme et la forêt féerique. Elle tente bien d’engager la conversation, mais sent que les étudiants type « rats de labo » d’ici sont pas très causants, et l’ambiance est très studieuse. Finalement on dirige Freya vers le quatrième étage de la tour de Bonisagus, ou sont situés les coffres personnels des Mages, Façon banque suisse. Un greffier à la voix givrante lève à peine les yeux pendant la requête de Freya et confie à un étudiant la charge de conduire la jeune Maga au coffre de son Parens. Grace au sceau, elle l’ouvre et y découvre un étrange parchemin…

Hiver 1002- Ca manque de Flamenco votre Bled !

la taverne "chez Ambroise" à Bourdeaux

De nouveau tous réunis, (à part Kirius qui passe l’Hiver au chaud à Tolède) Les mages du Pic décident d’aller faire une petite virée à l’ex auberge d’Ambroise à Bourdeaux, afin de détendre Rafael Jr qui a (déjà) la nostalgie des nombreuses buvettes de Tolède. S’ensuit une énorme beuverie, car il faut aussi réconforter Ouin, le malheureux nain délaissé par Freya ces temps ci, (il a du mal à la suivre en vol et à l’impression qu’elle ne s’occupe pas de lui). Rafael roule rapidement sous la table tandis qu’ Etan et Ouin se mettent bien minable. Les plus sobres ont le temps d’apercevoir un étrange individu qui donnait l’air de dormir, mais qui à l’air patibulaire et s’éclipse plus tôt dans la soirée.

De retour au Pic, alors que la plupart des gens dorment d’un sommeil alourdi par la cervoise, un étrange phénomène se produit. Rafael et Freya se réveillent en sursaut, dérangés par un affreux rêve, tandis que les autres s’agitent dans leur sommeil sans qu’on puisse les réveiller. Soupçonnant une attaque magique, les deux mages épargnés par le cauchemar inspectent l’Aegis et découvrent une fuite, au sommet du dôme.

Arrivent alors Alex le pisteur et son chien qui les informe d’une disparition au village. Le chien remonte bientôt une piste qui les conduit à la porte du régio Infernal de l’alliance, devant lequel se trouve un corps fraîchement lacéré, d’une manière qui rappelle étrangement la méthode de Basile…

Publicités

2 responses to “RDC II.2 Francis aime les filles en P.

Tu as aimé? Commente, ton avis m'intéresse!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :