RDC 1.4 Le Génie de Rigobert

Rigobert ramène un prisonnier

Le soir approche et le plan n’est toujours pas défini : entre Cétauto qui veut aller casser du Démon, des gardes qui ont peur d’aller patrouiller, un nain qui se bourre la caisse…Finalement il est décidé que Gaétan et Torannen rentrent au Pic pour éviter de compliquer le grabuge du soir. Peu après, Rigobert et ses 12 salopards entrent dans le village en se pavanant, ils hurlent à la victoire, se vantant d’avoir capturé le démon…

En fait de démon, à la fin de leur cortège, une carriole transporte une cage de fortune et dans cette cage, un pauvre type boursouflé et sanguinolent gémit : Il s’agit de Basile, le sympathique ermite aux chiens rencontré quelques jours plus tôt entre le hameau et Bourdeaux. Celui-ci, mal en point, voit sa cage hissée sur la potence de la place du village, et Rigobert parle de le passer au bûcher le lendemain. En attendant, comme de coutume, il conduit ses hommes à la taverne pour une beuverie générale. Intrigués, les mages du Pic s’approchent de la cage, et tandis que Blanche « persuade » gentiment Thomas, le garde en faction d’aller boire un coup dans la cuisine de l’auberge, Freya interroge Basile en question silencieuse. Celui-ci affirme qu’il ne faisait rien d’autre que dépecer et saigner des lapins, en arrosant ses plantes de sang, pour l’engrais, afin de préparer un bon ragoût pour le soir, quand les brutes du vicomte lui sont tombés dessus. Il avoue posséder un « don » qui lui confère une empathie avec ses chiens mais qu’il considère comme une malédiction et l’oblige à vivre reclus et se cacher de l’Ordre des magiciens auquel il n’a aucune envie d’adhérer.

le pauvre Basile

Cétauto fulmine, comme beaucoup d’autres il pense que les hommes du baron sont encore allés trop loin en accusant un pauvre bougre sans preuve, ce qui est aussi l’avis des jeunes mages. Remonté, Cétauto décide d’aller demander des comptes à Rigobert.

L’ambiance dans la salle est festive, mais elle change à l’entrée des mages, observés d’un regard noir. Seul Ouin, archi bourré, continue de danser sur sa table. Cétauto va directement à la tablée de Rigobert, demande des explications, que Rigobert refuse de donner à un pauvre bouseux, et une bagarre éclate aussitôt entre les deux hommes, ce qui a le mérite de détourner l’attention des soldats du Don des mages ; Les deux hommes s’échangent de violents coups de poings tandis que les soldats commencent à ouvrir des paris. Par son autorité légitime, Blanche intervient pour que le combat cesse immédiatement. Cétauto réagit à cet appel et cesse de combattre, mais pas Rigobert, qui en profite pour mettre le forgeron K.O. Blanche très en colère exige les explications du Capitaine sur le comportement de ses hommes, et sur l’arrestation de Basile, pendant qu’Etan et Kirius tentent de ranimer Cétauto, et que Freya retrouve son Ouin qui commence à lui coller aux jambes et s’endormir bruyamment contre elle. Les accusations de Rigobert sont complètement infondées, sans preuve aucune, Basile semble être le bouc émissaire de son incompétence. Rigobert semble pourtant persuadé d’avoir vu l’ermite tenter de lui lancer un sortilège, mais il arbore fièrement son grigri, une amulette de protection contre les sorciers. Blanche obtient tout de même que Basile ne soit pas exécuté mais ait le droit à un véritable procès devant le vicomte, à Nyons. Après avoir envoyé les sept grogs sur leurs missions de patrouille respectives et « amélioré » le breuvage de Rigobert, les mages s’installent à table et mangent un morceau ; À la fin du repas, alors que la nuit tombe doucement, les premiers hurlements de loups se font entendre à l’Ouest du village.

blanche s'envole

Blanche, en forme faucon décide d’aller patrouiller à l’ouest pur repérer les loups, elle a pris la précaution de fournir à Freya un lien mystique afin que les mages soient en contact avec elle. Pendant ce temps, Etan, Kirius et Freya se rendent au monastère, en prenant le temps d’aller s’équiper à la boutique de Cétauto. Celui-ci, à peine remis de son KO commence à revêtir son armure en pestant contre l’absence d’un certain Warson, un vrai guerrier, actuellement garde du corps du vieux sage de Saoû. Blanche voit effectivement des loups, mais aucune traces de la patrouille de quatre hommes qu’elle a envoyé peu auparavant. Les loups semblent se diviser en deux groupes, elle décide de pister le groupe de loups qui se dirige au sud et semble se rapprocher du prieuré. Les loups s’arrêtent brusquement à un kilomètre du prieuré et se tapissent dans les fourrés. Un autre groupe de loup, au nord cette fois prend le relais. Avertis de ces manœuvres de diversion, les mages pensent que le prieuré sera bientôt la cible d’une attaque et Etan, imposant, décide de provoquer un mouvement de panique dans l’auberge et hurle au loup. Les soldats, éméchés et d’humeur bagarreuse, ne tardent pas à répondre à l’appel, Rigobert compris. Tout ce beau monde se précipite donc au pas de course vers le prieuré, pour trouver les trois gardes postés par Blanche tranquillement en train de boire un verre en cachette. Etan ne laisse pas les soldats reprendre leurs esprits et se rappeler qui les as orienté sur ce plan foireux, et les envoie effectuer une battue dans les buissons. Pendant ce temps, ils poussent Ambroise l’aubergiste dans le monastère après l’avoir forcé à les accompagner.

Blanche, après avoir localisé les loups au nord, a alors l’excellente idée de revenir survoler le village. La lune est pleine mais le ciel est voilé, ce qui ne l’empêche pas d’assister à une scène à laquelle elle a peine à croire : Torannen est en train de descendre la cage de Basile, et commence à la détruire rageusement de ses propres mains pour libérer Basile.

basile

Blanche se rend rapidement compte que Torannen n’est pas dans son état normal, ses yeux flamboient bizarrement et il ne répond pas à ses appels. Une fois libre, Basile, aux yeux luisants lui aussi, suivi de Torannen, commence à quitter la place du village. Entre temps, Blanche a prévenu Etan, Freya et Kirius, qui descendent précipitamment la colline du prieuré en fourbissant leurs armes. Pour retarder Basile et Torannen, Blanche invoque une vague de terre, qu’elle contrôle in extremis pour qu’elle ne détruise pas le village, Torannen est projeté au sol, sonné, mais Basile, en colère, se retourne vers Blanche, se transforme en un immense loup garou et commence à charger la jeune mage. Blanche s’envole en forme animale au moment ou le géant Krel arrive sur la place et contient la charge du lycanthrope, qu’il parvient à blesser à deux reprises. Le lycanthrope, voyant qu’il a le dessous, s’enfuit précipitamment, pendant ce temps, le ciel s’éclaircit, la lune apparaît et Torannen entame une étrange transformation…

Une course poursuite s’engage alors : Le démon, très rapide,se dirige à l’Ouest vers le Hameau, suivi d’Etan Krel l’homme volant qui se fait peu à peu distancer. Freya, Kirius, Cétauto, Phillipus et quelques moines prennent le temps d’aller à l’écurie prendre des montures. Blanche survole la scène et tente sans réel succès de ralentir Basile, peu à peu rejoint par sa meute de loups. La course poursuite se termine à la roulotte de la clairière près du hameau, basile se précipite à l’intérieur, et ses loups forment un cercle de protection autour de la roulotte. Les cavaliers arrivent enfin, et Blanche lance plusieurs vagues de terre successives pour se débarrasser des loups, avec succès, Alors que Torannen est penché sur les loups agonisants, Etan parvient àl’assommer du plat de sa lame. Cétauto se charge d’achever rageusement les bêtes survivantes de son marteau. Toujours avec son

Phillipus, prieur de Bourdeaux

marteau et pressé d’en découdre, il frappe violemment la porte de la roulotte, la défonce à moitié mais prend une décharge qui le met KO pour la seconde fois de la journée ! Fracassant le reste de la protection de ce qui semble être un passage de régio, les mages décident d’y pénétrer, en disant bien à Philippus de se tenir prêt à intervenir, puisqu’il ne semble pas disposé à entrer. Kirius se révèle être le seul capable de pénétrer le régio, et pour cause, il y est déjà entré : en effet, les mages sortent de l’autre côté du totem aux neufs statues (dont 7 sont renversées) qu’ils ont visité dans le regio infernal du Pic Bleu. Ils se rendent vite compte qu’il sont tombés dans un traquenard : Le Démon Lycanthrope voit ici ses forces décuplées, Freya peine même à le voir se déplacer en seconde vue. Il attaque sauvagement Etan Krel qui l’a blessé auparavant et le blesse à deux reprises, Freya, Blanche et Kirius voient leurs sorts complètement inefficaces dans ce plan infernal.

intervention divine qui terrasse Basile

Lors d’une manœuvre désespérée, Etan parvient à saisir le Loup garou au corps à corps et à l’entraîner à la sortie du Regio. Ils roulent hors de la roulotte, se battent et c’est à ce moment que Philippus, invoquant le jugement implacable du Seigneur, fait une démonstration de sa foi : un cône de lumière d’une intensité incroyable frappe le Démon qui se désagrège en hurlant en quelques secondes, au moment ou Rigobert et tous ses hommes arrivent et assistent, hébétés, au miracle…La légende dira que le moine demanda à dieu de rendre son jugement, et que dieu le fît, ce qui deviendra le nom du Hameau…

Publicités

Tu as aimé? Commente, ton avis m'intéresse!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :