Enchantements

Les enchantements sont des Rituels coûteux en temps, en efforts et en ressources magiques, et ne sont pas l’exclusivité de la maison Verditius. Tout mage hermétique est capable, s’il s’en donne la peine et les moyens, de fabriquer des objets enchantés de bonne facture qui peuvent décupler ses capacités..

Il y a trois types d’enchantements possibles :

• Objets majeurs
Ils doivent être préparé (« ouverts » à l’enchantement avant l’instillation des pouvoirs, mais peuvent contenir de multiples effets. Un mage peut passer de nombreuses saisons à instiller un pouvoir à l’objet, et n’est pas obligé d’instiller tous les effets à la fois. Le nombre de pions de Virtus investis dans l’objet ne peut excéder le nombre de pions dépensés pour le préparer à l’enchantement. Une fois que ces deux nombres correspondent, l’objet est « plein » et n’est plus modifiable.
• Objets mineurs :
Ces objets n’ont pas besoin d’être préparés avant l’instillation d’un pouvoir, mais ne peuvent recevoir qu’un seul pouvoir. De plus, le mage enchanteur doit être capable d’instiller ce pouvoir en une saison : son TOL doit donc être au moins supérieur au double du niveau du pouvoir à instiller. L’enchantement d’objet mineur coûte 1 pion
• objets à charges
Ces objets ne coûtent pas de virtus, mais ne sont utilisables qu’un certain nombre de fois, et sont crées en 1 saison. Une fois l’effet à instiller choisi, il faut comparer le TOL et le niveua de l’effet :
Pour chaque tranche de 5 (arrondi sup) de TOL supérieur au niveau de l’effet, l’objet possède une charge ; si TOL = Niveau, l’objet n’a qu’une seule charge


Formes et matériaux

La première chose à faire pour réaliser un enchantement est de déterminer la forme et le matériau de l’objet à enchanter.

Préparation (ouverture) pour l’enchantement
Dépenser un nombre de pion de virtus Vim égal au total (base + multiplicateur de taille) de l’objet. Attention, un mage ne peut utiliser que théorie de la magie x2 pions par saison
Il est possible d’ouvrir tout ou parties des composants de l’objet, en dépensant le nombre de pions correspondants, mais impossible d’ouvrir partiellement un composant, ni d’ouvrir plus de (score en théorie de la magie) composants

Mise en résonance du talisman
Le talisman vous aide et vous permet de concentrer et étendre votre pouvoir magique. C’est un objet très intime et qui peut être utilisé comme catalyseur pour votre pouvoir.
Vous êtes le seul à pouvoir préparer votre talisman, à l’enchanter et vous ne pouvez faire un talisman pour quelqu’un d’autre, ni avoir plusieurs talismans. Mettre un objet en résonance prend une saison et peut être fait quelque soit votre TOL. Un mage peut s’accorder à un objet déjà magique pour en faire son talisman, à condition qu’il ait enchanté cet objet lui-même, sans aide, excepté les aides de laboratoire. Accorder votre talisman produit plusieurs effets :

• Le talisman devient une part de vous-même aussi longtemps qu’il vous touche. Les sorts de portée « soi » peuvent affecter votre talisman, et les effets de portée « soi » du talisman agissent sur vous ; considérez également que vous touchez tout ce que votre talisman touche, et gagnez une bonne allonge si votre talisman est un bâton. Cela veut aussi dire que votre RM couvre votre objet tant que vous êtes en contact avec.

• Deuxièmement, vous avez en permanence un lien mystique avec votre talisman rendant très facile de le retrouver si vous le perdez

• Troisièmement, même si vous n’êtes pas en contact avec, votre talisman dispose quand même de la résistance magique de votre score de forme

• Enfin, le talisman devient très facile à enchanter, et ses capacités d’enchantement sont augmentées. La capacité du talisman est indépendante de la forme et de la matière de l’objet, mais dépend du pouvoir du mage qui réalise la résonance.

• Le maximum de pion de virtus utilisables est cette fois égale à la somme des arts dans la plus grande combinaison tech +forme du mage, et contrairement aux autres objets le mage peut ouvrir son talisman petit à petit.

• Lors de l’instillation d’un pouvoir dans son talisman, le mage obtient un bonus de +5 à son TOL, reflétant son lien profond avec l’objet

• En complément des pouvoirs propres au talisman, il est également possible d’enchanter «normalement » l’objet selon la règle classique d’enchantement. Cependant, les bonus ne fonctionnent qu’en contact du mage, et seul le bonus le plus élevé compte.

Instillation des pouvoirs

• il faut commencer par en désigner l’effet, le décrire comme un sort formel et en déterminer le niveau. Le mage n’a pas besoin de connaître le sort formel correspondant au pouvoir qu’il veut instiller, mais il obtient un bonus si c’est le cas (+magnitude du plus haut sort similaire)

• Après avoir fixé les paramètres de l’effet, déterminez la fréquence d’utilisation de l’effet sur cette table, le modificateur est ajouté au niveau de l’effet:

• ensuite vous devez décider des conditions dans lesquelles le pouvoir est déclenché (un mot, un geste, un mouvement de l’objet…La plupart des objets enchantés ne peuvent lire dans l’esprit, donc le déclencheur doit être physique, et non mental.

• Modificateurs d’effet :
Pénétration : un bonus de +2 en pénétration pour chaque niveau ajouté au niveau de l’effet ; si les effets sont multiples, les pénétrations doivent être boostées séparément.

Concentration : coûte+ 5 au niveau de l’effet, met permet au sort de se maintenir comme si c’était votre concentration, sans que vous ayez à maintenir la votre, il faut toutefois se re-concentrer pour interrompre ou changer d’effet.

Utilisateur : coûte +3 au niveau de l’effet, permet de restreindre l’utilisation de l’objet à une liste de gens, qui ne peut absolument plus être modifiée par la suite, et la restriction n’es pas contournable.

Expiration de l’effet : il est possible d’instiller un pouvoir qui ne fonctionne que pour une période limitée. Cette période commence à la première utilisation, et non pas à sa création. Un objet peut combiner des effets temporaires et permanents. Limiter les effets de cette façon multiplie le niveau de dépassement du TOL du mage par rapport au niveau de l’effet ( la marge), lui permettant d’insuffler les pouvoirs plus rapidement. Cela ne lui permet pas d’instiller des effets qu’il ne pourrait gérer autrement.

Déclenchement environnemental : coûte +3 niveaux à l’effet, le déclenchement du pouvoir est conditionné par une particularité de l’environnement de l’objet au lieu d’une action spécifique. L’objet n’est sensible qu’aux évènements magiques majeurs de l’environnement. Ainsi, cela peut correspondre aux évènements qui mettent fin aux durées de sorts (aube, crépuscule, phase de la lune etc.)

Déclenchement lié : coûte +3 au niveau de l’effet, c’est une sorte de verrou magique : le déclenchement du pouvoir principal est lié au résultat d’un autre effet dans le même objet. C’est très souvent utilisé pour utiliser un objet à partir d’une commande mentale, ou pour limiter les gens susceptibles de se servir de l’objet.
La liaison mentale nécessite que l’effet soit en portée « contact », est une base 15, +1 magnitude pour la portée contact, +1 magnitude pour la durée concentration, +5niveaux pour que l’objet maintienne la concentration, pour un niveau final de 30.
Si le déclenchement lié est résisté, l’objet ne marche pas, mais le porteur peut choisir de ne pas résister.

Effet constant : un objet peut avoir un effet magique constant en lui donnant la durée soleil (+2 magnitudes), deux utilisations par jours(+1 niveau) et déclenchement environnemental aube/crépuscule(+3 niveaux).

• une fois tout ceci fait, vous devez réaliser le rituel d’enchantement proprement dit

Comparez votre total de laboratoire et le total de l’effet et tout ses modificateurs.

Ne pas oublier tous les modificateurs de votre TOL :
– bonus de composantes, ces composants s’ajoutent au TOL
– bonus de matériau et de forme de la table s’applique au TOL (max Théorie de la magie)
– pour chaque pouvoir déjà instillé et qui a une technique et /ou forme en commun avec le pouvoir que vous voulez instiller, ajoutez +1 au TOL
– si vous connaissez un sort similaire au pouvoir que vous voulez instiller, ajouter + magnitude de ce sort au TOL

• Si et seulement si TOL modifié > total effet modifié, vous pouvez instiller le pouvoir.

Pour chaque tranche entamée de 10 niveaux d’effets, vous devez investir 1 pion de virtus (il est possible d’en investir plus, mais pas plus de Theorie de la magie X2 pions /saison, et pas plus de pions que le nombre total de pion Vim investis dans l’ouverture du composant)

Pour chaque point de TOL > effet, vous accumulez 1 point par saison (multipliez la marge si vous avez choisi l’option d’expiration de l’effet), quand le niveau d’effet est atteint, le pouvoir est investi dans l’objet. Ainsi, si votre TOL est le double de l’effet, vous pouvez l’investir en 1 saison.

• pour les enchantements mineurs (obligatoirement faits en 1 saison), le TOL doit donc être au moins le double du niveau de l’effet. Si ce n’est pas le cas, pour chaque tranche de 10 points, ou fraction au-delà, de différence avec le niveau de l’effet, vous devez dépenser un pion de virtus dans un art correspondant à l’effet. Attention à la limitation du virtus utilisé pour la préparation de l’objet : vous ne pouvez utiliser qu’un nombre de pions au maximum égal au nombre de pions de Virtus de l’ouverture d’objet.

Utilisation des objets de pouvoir
Voici les règles applicables lors d’utilisation d’objets enchantés :

• les effets produits par les enchantements ont une pénétration de 0
• La portée des effets est mesurée à partir de l’objet, pas de l’utilisateur
• Sauf indication contraire, un effet qui duplique un sort requiert de la concentration pour être maintenu
• Tous les jets de ciblés demandés par l’effet de l’ojet sont réalisés par le porteur, c’est à dire avec la finesse du porteur
• Si une personne entre en possession de l’objet et en connaît le déclencheur, il peut l’utiliser. Même s’il ne connaît pas le déclencheur, il peut étudier l’objet en laboratoire pour connaître ses effets.
• Vous pouvez utiliser un effet d’un objet à chaque round en activant le bon déclencheur pour chaque ; vous devez effectuer les jets de ciblé necessaires, mais ne pas jeter les dés pour la fatigue. Votre initiative pour l’utilisation d’objet est basée sur viv +dé de tension.
• Si l’objet enchanté est cassé, tous ses pouvoirs sont perdus
• Vous pouvez très bien utiliser un objet « partiellement empli » d’effets et y rajouter des pouvoirs par la suite.

Investigations sur enchantements

Pour connaître les pouvoirs instillés dans un objet enchanté par quelqu’un d’autre, vous devez étudier l’objet dans votre laboratoire. Vous inspectez l’objet dans sa forme, sa composition, et ses arts avec la magie Intellego, et testez pour voir comment les enchantements réagissent aux autres magies. Toute cette démarche va vous permettre de savoir comment l’objet a été conçu et comment en libérer ses pouvoirs. Vous découvrez toujours ses pouvoirs du moins puissant au plus puissant.

Quand vous étudiez un objet pour la première fois, passez une saison, puis ajoutez un dé de tension à votre TOL (in vim) et comparez le résultat au niveau du plus faible pouvoir instillé dans l’objet :
• Si succès (TOL in vim > niveau effet), vous relancez dans la même saison pour identifier le pouvoir immédiatement au dessus, et ainsi de suite. Si vous lancez et ne découvrez rien, cela veut dire qu’il n’y a pas d’autre pouvoir ou que votre total n’est pas assez élevé pour le trouver.

• En cas de désastre sur une investigation, plusieurs option possible selon la situation et le pouvoir.

• Les mages utilisent parfois un « sort d’attente », variante du sort watching ward (Re Vim) pour protéger leur objets enchantés. Le sort placé en attente est souvent relâché sur quiconque tente d’examiner l’objet. Le sort d’attente n’est pas instillé dans l’objet, mais lancé sur l’objet pour le protéger. Vous ne pouvez donc pas détecter un sort d’attente dans la recherche préliminaire sur l’objet. Si vous ne lancez pas de sort afin de détecter un sort d’attente, le découvrir est souvent synonyme de déclenchement. Méfiance…

Publicités

2 responses to “Enchantements

  • Imrryran

    Tu traduis le système de règles en français pour tes joueurs ? Bel effort, j’ai un moment été tenté mais ai reculé devant l’ampleur de la tâche 🙂

    Tu devrais contacter Atlas Games, ils ont un programme de récompenses en échange de ce genre de services, permettant d’avoir des bouquins ou d’autres jeux qu’ils éditent gratuitement. 😉

    • djinfizz

      salut Imrryran,
      En effet c’est une espèce de traduction mais pas forcément très fidèle au mot près , mais le principal y est
      si tu es intéressé j’ai aussi des documents word/excel (par exemple covenants en 16pages tout en tableaux) et des grimoires de milliers de sorts issus de 15ans de pratique acharnée d’ars magica mail à gregchacal@msn.com, je t’enverrai des pièces jointes ++

Tu as aimé? Commente, ton avis m'intéresse!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :